Apprendre | Au Conservatoire de Paris

 

L'équipe pédagogique

L'enseignement est assuré par une équipe de professeurs, au sein de laquelle chacun apporte un éclairage singulier pour l'apprentissage du système et son usage.

  • L'écriture Benesh : Eleonora Demichelis et Romain Panassié enseignent le système, nourris de leur propres expériences et pratiques en milieu professionnel et amateur.
  • La Formation Musicale (FM) : Maxime Hoarau | à compléter
  • L'Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé (AFCMD): Soahanta De Oliveira travaille autour des nuances corporelles en présence dans le mouvement dansé en lien avec les signes.
  • La Culture Chorégraphique : Virginie Garandeau évoque l'historique des systèmes de notation du mouvement. Elle étaye les aspects stylistiques proposés en séminaires par les intervenants extérieurs.
  • La Méthodologie de recherche: François Meïmoun accompagne chaque étudiant dans ses argumentations autour de problématiques en lien avec ses projets professionnels pour son diplôme de choréologue Benesh

Intervenants extérieurs

Le Conservatoire invite régulièrement des professionnels qui ont un haut niveau d'expertise concernant un domaine d'utilisation du système Benesh, un répertoire spécifique, ou bien une thématique particulière en lien à la notation (questions législatives, nouvelles technologies, etc.). Ces personnalités apportent nécessairement un point de vue différent aux étudiants, relatif à leur propre expérience, à leur propre terrain d'action.

Biographies

De l'ensemble des professeurs et intervenants depuis la création de la formation en septembre 1995 | à compléter

Eleonora Demichelis

Eleonora Demichelis | Écriture Benesh et analyse de partitions : approche stylistique

Danseuse, choréologue Benesh, professeur d'écriture Benesh au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.
Interprète pendant une dizaine d’années dans différentes compagnies internationales, Eleonora Demichelis suit ensuite sa formation en Notation Benesh au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et obtient son diplôme de perfectionnement en Octobre 2002. Engagée au Théâtre de Leipzig, elle travaille pendant 18 mois comme choréologue aux côtes d'Uwe Scholz.
De retour à Paris, Eleonora intervient au Conservatoire de Paris dans le cadre des Les après-midi de la danse pour lesquelles elle enseigne La valse de Sir Frederick Ashton avec Jean-Claude Ciappara.
En 2003, Eleonra Demichelis rejoint l'équipe artistique du Het Nationale Ballet sous la direction de Ted Brandsen. Elle est responsable de la transmission du répertoire de la compagnie, assiste les chorégraphes invités et note leurs créations. Depuis 2009, elle réalise essentiellement les partitions de référence pour la compagnie et remonte le répertoire du HNB dans différentes compagnies européennes.
Eleonora Demichelis enseigne régulièrement la Notation Benesh dans les stages internationaux de la Royal Academy of Dancing. Elle rejoint l’équipe pédagogique du Conservatoire de Paris en 2017.

Soahanta De Oliveira

Soahanta De Oliveira | AFCMD

Elle fait ses débuts en 1980 au Théâtre Musical de Paris, pour ensuite danser le répertoire à l'Opéra du Nord, au Ballet Théâtre Français de Nancy, au Ballet du Louvre. C'est ainsi qu'elle a l'occasion d'interpréter des rôles de solistes, et de danser des chorégraphies de Léonide Massine, Michel Fokine, Bronislava Nijinska... Et aussi, d'Agnès De Mille, Génia Poliakof, Brian Mc Donald, Claudine Allegra, Joseph Lazzini. Professeur de danse classique, elle transmet avec une démarche pédagogique respectant l'académisme, tout utilisant l'atelier pour approfondir les fondamentaux esthétiques et techniques. Elle est amenée à donner des Masters Classes dans les écoles supérieures ou les centres de formation d'enseignants en danse. En enseignant en milieu associatif et dans des écoles municipales, elle a développé une réflexion et un travail axé sur le début de l'apprentissage de la danse classique, à partir de la marche et la musicalité. Spécialisée en Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé (AFCMD) depuis 1996, elle est professeur au CONSERVATOIRE DE PARIS , et enseigne l'AFCMD dans d'autres contextes : formation d'enseignants en danse, formation du musicien... Pour approfondir sa recherche pratique sur le mouvement, elle s'est formée aux Etirements Myofasciaux et aux ELDOA (étirements longitudinaux à décoaptation osteo-articulaire), auprès de Guy Voyer. Et, depuis plus de 25 ans pratique et se forme aux techniques somatiques et éducatives, Feldekrais, Alexander, Eutonie, Pilates, Girotonic, BMC, Yoga, Rolfing... Elle enseigne également l'anatomie-physiologie appliquée au mouvement, dans le cadre du Diplôme d'Etat de professeur de danse, dans les conservatoires de musique et de danse, et pour les enseignants de “techniques corporelles” (yoga, Pilates, streching...). Aujourd'hui elle danse le tango argentin, et elle applique son enseignement et ses recherches à cette danse de couple.

Virginie Garandeau | Histoire des notations du mouvement et Culture Chorégraphique

Virginie Garandeau occupe depuis 2010 le poste de professeur de culture chorégraphique au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, pour les étudiants en danse, en notation, et en accompagnement chorégraphique. Elle enseigne l'histoire de la danse depuis 1993 dans le cadre de la formation au Diplôme d'Etat de professeur de danse, dans de nombreux établissements publics et des centres privés ; elle donne en outre de nombreuses conférences de culture chorégraphique, en conservatoire comme dans des manifestations grand public. Elle est titulaire des Diplômes d'Etat de professeur de danse jazz et danse contemporaine, auxquels on ajoutera une longue pratique de la danse classique et de la belle danse (danse baroque). Elle fut co-commissaire de l’exposition Scènes de bal, bals en scène élaborée par le Centre National de la danse et co-auteure du livre-catalogue associé. Elle a participé au Dictionnaire de la Danse (Larousse, 1999 et 2008) et au Dictionnaire des femmes créatrices paru aux éditions Des femmes.

Francois Meïmoun

François Meïmoun | Méthodologie de recherche

Né en 1979, Francois Meimoun poursuit ses études au Cnsmd de Paris aupres de Michael Levinas, à l'Universite Sorbonne-Paris IV et à l'Ecole des Hautes Etudes (these sous la direction d'Alain Poirier).
Ses oeuvres sont jouées par de le Quatuor Arditti, Quatuor Ardeo, Quatuor Voce, Quatuor Tana, Christophe Desjardins, Alain Billard, Chen Halevi, Olivier Patey, Helene Tysman, Sebastien Vichard, Vanessa Wagner, Marc Coppey, les Percussions de Strasbourg, l'Ensemble Court-Circuit, l'Orchestre Philharmonique de Radio France...) et sont programmées dans des festivals en France (festival d'Aix en Provence, Theatre des Bouffes du Nord, Musica, ManiFeste, festival de Chambord, les Rencontres de la Pree, Centre Beaubourg, festival de Paques de Deauville, ProQuartet) et à l'étranger (festival Zeitkunst à Berlin, festival Belo Horizonte au Bresil).
Il est en residence à l'Abbaye de la Pree entre 2011 et 2012, et en residence au festival de Chaillol pour lequel il compose Tara, premier volet du portrait musical d'Antonin Artaud. Il participe à l''Atelier opera en creation' au festival d'Aix en provence 2013 où est créé son Qéutuor II. Il compose actuellement un Portrait de Paul Celan pour l'Ircam et les Percussions de Strasbourg et son premier opera sur Francis Bacon pour le Theatre des Bouffes du Nord. Il prepare la suite de son portrait d'Antonin Artaud pour l'Ensemble Intercontemporain (Saison 2019-2020). Ses oeuvres sont editées chez Durand-Universal.
En 2018, il est nommé professeur d'analyse au CNSMDP

Eliane Mirzabekiantz | Écriture Benesh | 1995-2019

Danseuse, choréologue Benesh, membre du comité technique du Benesh international, co-fondatrice du Centre Benesh. Eliane met en place la formation Benesh en 1995 à l'initiative de Quentin Rouillier et elle en assure l'enseignement jusqu'en Juin 2019.

Durant les premières années, Eliane développe le cursus en étroite collaboration avec le Benesh Institute ainsi qu'avec Jacqueline Chalet-Haas, alors professeur de notation Laban. Dans son enseignement, elle met autant l'accent sur l'écriture que sur la lecture de partitions par des mises en situation pratique. Elle enseigne la totalité du cursus avec une attention pour chaque étudiant et avec une parfaite détermination pour l'intégrité du système.

Eliane intervient régulièrement dans les formations pour jeunes danseurs, CRR de Montpellier, Université de Nice, CNSM de Lyon et à l'École de l'Opéra de Paris ainsi que dans les formations pour professeurs, DE et CA au CND de Lyon et de Paris.
Eliane Mirzabekiantz est l'auteur de la Grammaire de la notation Benesh,éd. Centre national de la danse, Paris 2000 ainsi que de plusieurs articles, notamment Comment la notation Benesh relève et révèle l'interprétation et Benesh Movement Notation for Robotics ?.
En 1999, le Benesh Institute lui décerne le titre honorifique de Fellow of the Institute. Eliane est membre du comité technique du Benesh International et est co-fondatrice du Centre Benesh.

Après un long parcours d'interprète dans des compagnies internationales de renom, elle suit la formation en notation du mouvement au Benesh Institute. Diplômée en 1990, elle est engagée par Robert North au Gothenburg Ballet en Suède. Elle note l'ensemble de ses créations et remonte ses ballets pour plusieurs compagnie jusqu'en 1995, date à laquelle elle est nommée professeur de notation Benesh au CNSMDP.
Promue au rang de Chevalier des Arts et des Lettres en 2008, elle est élevée au rang d'Officier en 2019.

Romain Panassié

Romain Panassié | Écriture Benesh et analyse de partitions : approche AFCMD

Diplômé du CNSMDP en danse contemporaine et notation Benesh en 2006, il danse pour Maryse Delente, Marc Vincent, Béatrice Massin, Nathalie Adam, Jean Guizerix...
En tant que notateur, il collabore avec Hervé Koubi sur Bref séjour chez les vivants ; reçoit l'Aide à la Recherche et au Patrimoine en Danse pour : Le Roi des Bons (avec Marion Rosseel) et Nata Lux de Bernard Glandier, et Une Danse Blanche avec Éliane (avec Sylvie Giron) de Dominique Bagouet.
Il donne des initiations à la notation Benesh, et mène des projets de re- construction dont : Le Crawl de Lucien de Dominique Bagouet, Larmes Blanches d'Angelin Preljocaj, Portraits de Danseurs d'Andy Degroat, Fielding Sixes de Merce Cunningham...
Il collabore avec Sophie Rousseau et Martine Truong Tan Trung pour le projet de recherche Temps, Rythme et Mouvement ; et avec Fabien Monrose pour Set and Reset/Reset en partenariat avec la Trisha Brown Dance Company.
Spécialiste en AFCMD, il est membre des Carnets Bagouet et co-fondateur du Centre Benesh.

Sophie Rousseau

Sophie Rousseau | Relations musique et danse | 1995-2021

Musicienne, danseuse, enseigne depuis 1990 la formation musicale au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans le département des études chorégraphiques.
Fondatrice et directrice artistique depuis 1983 de la compagnie Maître Guillaume, qui réunit musiciens et danseurs professionnels, elle assure dans ce cadre la direction artistique de cinq disques ainsi que la parution d'ouvrages de références.
Spécialiste des danses de la Renaissance française, elle intervient dans le département de musique ancienne du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon de 1988 à 1993 et de 1992 à 2001 au département de musique ancienne du Conservatoire à rayonnement régional de Tours ainsi que dans de nombreux stages en France et à l'étranger.
Formatrice dans le cadre de la formation continue et dans le cadre des diplômes d'état en danse et en musique à l'ISDAT de Toulouse.
La réflexion sur les rapports musiques-danses, associée à des pratiques d'enseignement et de création, est l'axe central de sa vie professionnelle et artistique.
Avec Denis Lamoulère, elle publie O'nomatopées en septembre 2012, mouvement dansé et geste vocal pour une pratique musicale.
En 2018 elle publie en collaboration avec Romain Panassié et Martine Truong Tan Trung Temps, Rythme & Mouvement, ouvrage qui propose divers outils et supports pédagogiques pour la transmission en danse et en musique, ainsi que des apports théoriques relatifs aux notions de temps et de rythme. Il fait suite à une recherche au croisement de la formation musicale, de l'Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé (AFCMD), et de la notation du mouvement, écriture Benesh.